Une technologie qui assure la santé du bétail et de la volaille

Les pertes économiques des éclosions de maladies chez les animaux d’élevage sont faramineuses. Selon une analyse des écarts préparée par Synthesis Agri-Food Network pour le compte du Conseil national sur la santé et le bien-être des animaux d’élevage, l’influenza aviaire pourrait coûter plus de 600 millions de dollars à l’industrie de la volaille de la Colombie-Britannique. Une étude réalisée à la Iowa State University a estimé que la peste porcine africaine pourrait engendrer des pertes de 50 milliards de dollars à l’industrie porcine nord-américaine.

Les éclosions de maladies animales ne font pas seulement du tort aux animaux. Elles grugent les revenus des agriculteurs. Elles créent des pénuries alimentaires. En outre, certaines maladies peuvent être transmises aux humains comme en témoigne le SRAS-CoV-2 qui cause la COVID-19. La dévastation de cette éclosion est, à ce jour, incalculable.

Même avec les meilleurs protocoles de biosécurité, les réseaux de production animale sont vulnérables aux éclosions de maladies. Heureusement, les progrès technologiques permettent aux industries de l’élevage, notamment celles du porc et de la volaille, de confiner et d’atténuer la propagation des maladies. Voici comment elles le font.

Les personnes sont une voie de transmission commune des maladies. Les agents pathogènes peuvent être transportés sur les mains, les bottes et les vêtements des gens et peuvent même se retrouver dans l’air que l’on expire. Les véhicules peuvent également abriter des agents pathogènes sur leurs roues, leur châssis et leur cabine. Si l’on n’intervient pas, ces agents pathogènes peuvent être transférés d’une installation de production à une autre.

Nous pouvons faire mieux. Il suffit de pouvoir suivre et retracer la circulation des personnes et des véhicules afin que l’on puisse prendre des mesures ciblées qui atténueront la dévastation que peut causer une maladie dans tout un réseau de production dès le signalement des premiers signes d’une maladie.

J’en ai assez de voir les animaux souffrir et mourir parce que la réaction aux éclosions de maladies est ralentie par un vieux paradigme voulant que l’on diagnose, puis que l’on traite. Seule, cette stratégie prend trop de temps et peut entraîner la mort des animaux et priver les agriculteurs de leur gagne-pain. Une stratégie d’observation et de confinement jumelée à l’établissement d’un diagnostic et à un traitement : voilà qui est un système efficace pour maîtriser la propagation des maladies.

Depuis 2013, l’équipe de Be Seen Be Safe ltée a travaillé à la mise au point de Farm Health Guardian, une plateforme brevetée innovante qui atténue la propagation des maladies et ses conséquences dévastatrices pour l’industrie du bétail et de la volaille et des personnes qui y travaillent.

Farm Health Guardian suit et enregistre les allées et venues dans les installations de production en temps réel, de façon rapide, simple et confidentielle. Le système utilise plusieurs technologies pour enregistrer les déplacements, y compris une application pour le précontrôle numérique sans contact, un système d’enregistrement informatisé, un passeport pour véhicules et le suivi des camions par GPS. La plateforme suit précisément et rapidement les maladies et prévient leur transmission quelques minutes après le signalement de symptômes.

À compter d’aujourd’hui, les réseaux de producteurs de porc et de volaille peuvent mettre en œuvre un système éprouvé de santé animale qui atténue le risque d’éclosions de maladie rapidement et efficacement. Après sept ans de recherche et développement, je suis fier d’introduire sur le marché Farm Health Guardian et les avancées que cette technologie va sans doute apporter en matière de protection de l’industrie, de préservation de la santé animale et de durabilité des exploitations agricoles dans le monde.

Apprenez-en davantage à farmhealthguardian.com